L’OCDE d‚plore la faible mobilit‚ des salari‚s europ‚ens Lucas Delattre, Le Monde

Posted on in Politica e lingue 17 vedi

913, 25-Mar-99, 21:00, I—–, 3699, La.Orlandi, IT, Roma

—————————————————————
L'OCDE d‚plore la faible mobilit‚ des salari‚s europ‚ens
Lucas Delattre, Le Monde 25/3/1999

Bien que le lancement de l'euro soit devenu une r‚alit‚ depuis trois mois, on ne sait toujours pas quelles en seront les cons‚quences … long terme sur les ‚conomies et les soci‚t‚s europ‚ennes. Une analyse en profondeur des changements susceptibles d'affecter les pays de l'Union ‚conomique et mon‚taire a ‚t‚ pr‚sent‚e, mercredi 24 mars, par l'Organisation de coop‚ration et de d‚veloppement ‚conomiques (OCDE).
L'un des enjeux principaux de l'euro, selon l'OCDE, est de ® renforcer la capacit‚ d'adaptation de l'‚conomie aux chocs ¯, pour accroŒtre l'emploi et acc‚l‚rer la productivit‚ de l'‚conomie. Ces nouvelles capacit‚s d'adaptation supposent des r‚formes en profondeur dont l'enjeu est ‚minemment politique. L'OCDE constate que les unions mon‚taires qui ont r‚ussi dans l'histoire ont toutes ‚t‚ accompagn‚es d'une union politique, synonyme d'int‚gration pouss‚e dans tous les domaines.
® Une int‚gration ‚conomique ‚troite ( ) r‚duit la vuln‚rabilit‚ … des chocs asym‚triques ¯, ‚crit l'OCDE. Par le terme de ® choc asym‚trique ¯, les ‚conomistes d‚signent tous les ph‚nomŠnes qui r‚duisent temporairement les revenus d'un pays ou d'une r‚gion (par exemple une s‚cheresse ou une baisse soudaine des exportations) ou modifient en profondeur la structure de l'‚conomie (par exemple la r‚unification allemande ou une r‚volution technologique).
L'OBSTACLE DE LA LANGUE
Comment l'Europe doit-elle r‚pondre aux ® chocs ¯ qui risquent d'affecter tel ou tel de ses pays membres ? L'int‚gration prend plusieurs formes possibles : interd‚pendance commerciale (elle a pratiquement doubl‚ depuis 1970 en Europe), int‚gration financiŠre et rapprochement des march‚s de capitaux La possibilit‚ d'une stabilisation budg‚taire au niveau europ‚en, avec l'id‚e d'une augmentation des transferts des pays riches vers les pays pauvres, n'a pas le vent en poupe (comme le prouvent les difficiles n‚gociations autour de l'Agenda 2000). En outre, avec prŠs de 1,3 % du PIB europ‚en, les d‚penses de l'Union sont trŠs r‚duites et ne peuvent pas jouer un r“le stabilisateur, note l'‚tude de l'OCDE.
En d‚finitive, c'est surtout la mobilit‚ des salari‚s qui fait d‚faut aux pays europ‚ens. Celle-ci est souhaitable bien qu'elle risque de d‚boucher sur des pratiques de ® dumping social ¯, ‚crit l'OCDE. ® Il n'y a que 5,5 millions de ressortissants de l'UE, sur un total de 370 millions, qui r‚sident dans un autre Etat membre, soit 1,5 % de la population En Europe, l'ajustement s'opŠre dans une large mesure par le changement d'activit‚ et le ch“mage ¯. La mobilit‚ est plus grande aux Etats-Unis, en Canada ou en Australie. Aux Etats-Unis, plus de 2,5 % de la population en ƒge de travailler et un peu moins de 5 % des ch“meurs changent d'Etat de r‚sidence chaque ann‚e.
En Europe, les obstacles sont multiples et commencent par la diversit‚ des langues et des cultures. Mais il existe aussi des obstacles d'ordre institutionnel. Exemple : un ch“meur qui va dans un autre pays d'Europe pour chercher du travail risque de perdre ses droits … prestations. Autre ‚l‚ment perturbateur, selon l'OCDE : l'existence d'un salaire minimal, qui r‚duit la mobilit‚ des salari‚s. Les frais qu'entraŒnent l'achat ou la vente d'un bien immobilier sont bien plus importants en Europe qu'aux Etats-Unis.
L'OCDE met le doigt sur un autre type de mobilit‚ souhaitable : le passage d'un emploi … l'autre, qui permet une adaptation permanente aux ‚volutions de l'‚conomie. La dur‚e moyenne d'occupation d'un emploi est de 3,4 ans aux Etats-Unis, tandis qu'elle est de 7,3 ans en Europe continentale (et de plus de 10 ans en Allemagne).

[addsig]



0 Commenti

Ancora non ci sono commenti
Lasciane uno tu per primo!
You need or account to post comment.