FORUM UNESCO, VERSIONE FRANCESE.

Posted on in Politica e lingue 36 vedi

FORUM UNESCO, VERSIONE FRANCESE.

Questa è la versione in francese del testo precedente il tutto si può trovare all’indirizzo:
www.unesco.org/aforum/index-actu.html
Lapo.

LES FUTURS DE LA CULTURE.
Quel futur pour les langues au XXIe siŠcle?
De Stephen WURM et Laurent SAGART

[Stephen Wurm est Professeur ‚m‚rite de linguistique et directeur de recherches … l’Australian National University, Research School of Pacific and Asian Studies. Il est pr‚sident du Comit‚ international permanent des linguistes et pr‚sident de l’Acad‚mie australienne des sciences. Outre de nombreux articles et essais, il a notamment dirig‚ la publication de Endangered Languages (1991), de l’Atlas of the World Languages in Danger of Disappearing (1996) et de l’Atlas of Languages of Intercultural Communication in the Pacific, Asia and the Americas (1997).]

Stephen WURM rappelle que 3 000 langues, sur un total de 6 000, sont aujourd’hui menac‚es de disparition. Cette menace a des degr‚s variables, si par exemple les enfants d’une communaut‚ linguistique souhaitent parler un autre langage ou si une communaut‚ est proche d’un ensemble dominant dont la langue est diff‚rente. En outre, le danger varie selon les ƒges des personnes qui utilisent telle langue. Dans un climat d’oppression, des langues peuvent survivre sans que cela se sache (ce fut le cas dans l’ex-URSS). D’une maniŠre g‚n‚rale, les personnes concern‚es par l’‚ventuelle disparition d’une langue utilisent plusieurs langages, au risque de voir disparaŒtre la langue minoritaire. Le bi ou le multilinguisme serait-il quoi qu’il en soit la solution ? Sans doute d’autant que les personnes multilingues ont des capacit‚s sup‚rieures aux monolingues (m‚moire active, meilleure capacit‚ d’apprentissage…).

Pourquoi pr‚server des langues minoritaires ? Les langues de l’humanit‚ sont partie int‚grante de son patrimoine. DŠs lors, chaque langue repr‚sente une vision unique du monde. En outre, toute langue a sa propre litt‚rature et sa mythologie. Pr‚server une langue revient … pr‚server les droits d’une communaut‚ et donc de l’humanit‚. A cet ‚gard, il faut souligner l’appui des langues minoritaires par les gouvernements suite … la prise de conscience des communaut‚s (Cf le Canada face aux Indiens ou le gouvernement japonais et les A‹nus).

D’une maniŠre g‚n‚rale, les pays o— plusieurs langues sont utilis‚es, comme la Suisse ou l’Inde, abritent des systŠmes d’‚ducation trŠs sp‚cifiques. L’‚ducation est bas‚e sur la langue ‚crite, ce qui pose problŠme. Pourtant, ces pays recommencent … pratiquer le multilinguisme, avec une langue dominante mais aussi une diversit‚ dans l’‚ducation. ParallŠlement, les linguistes se sont progressivement int‚ress‚s aux langues menac‚es (comme le prouve l’‚dition d’un atlas des langues, grƒce notamment … l’appui de l’UNESCO). Force est de constater que des langues sont moribondes. Cela dit, 50 langues jadis menac‚es, avec 8 ou 10 pratiquants, sont couramment parl‚es, avec par exemple plus de 500 utilisateurs. Les efforts doivent donc ˆtre poursuivis.

Laurent SAGART souligne tout d’abord un paradoxe : le nombre d’hommes augmente fortement mais le nombre de langues parl‚es dans le monde diminue ! Il est vrai qu’un petit nombre de langues sont porteuses de modernit‚. De plus, des langues sont utilis‚es par de petites communaut‚s dont les modes de vie n’incitent pas … l’optimisme quant … leur avenir.

Appauvrissement de l’h‚ritage culturel, disparition de litt‚ratures orales, perte d‚finitive d’une ‚norme quantit‚ d’informations scientifiques… : les cons‚quences de la disparition de langues sont multiples. Comment d’ailleurs les langues meurent-elles ? Cette ‚volution peut ˆtre graduelle, lorsque notamment deux groupes cohabitent, avec deux langues et une tendance … n‚gliger la langue qui n’est pas celle du groupe dominant. Les enfants sont alors incit‚s … parler " l’autre langue ". Ce fut le cas pour les dialectes en France ou en Australie. N‚anmoins, des tendances font que des langues ‚mergent, par exemple lorsque des dialectes deviennent des langues. Mais cette logique b‚n‚fique s’inscrit dans le long terme alors que les effets destructeurs sont forts et imm‚diats. Certains facteurs aident les langues … r‚sister (langue nationale, litt‚rature ‚crite, le fait de repr‚senter un symbole fort de l’identit‚ nationale…).
Les langues en danger sont nombreuses, sur tous les continents. Le Pacifique est la r‚gion de la diversit‚, avec par exemple plus de 900 langues en Nouvelle-Guin‚e, mais les populations sont peu ‚lev‚es ; chaque langue est donc parl‚e par peu de personnes, d’o— de forts risques. C’est pourquoi les pouvoirs publics devraient appuyer le multilinguisme, en rendant la fiert‚ de sa langue … une communaut‚ par exemple. Reste que les possibilit‚s de sauvetage sont de fait limit‚es. L’urgence pour l’humanit‚ est donc de pr‚server autant de donn‚es que possible sur les langues et les cultures. L’on peut aussi voir les choses sous un angle positif pour le prochain siŠcle : la diminution du nombre des langues dans le monde pourrait permettre une meilleure ‚ducation, des traductions, une plus grande communaut‚ de pens‚e…




0 Commenti

Ancora non ci sono commenti
Lasciane uno tu per primo!
You need or account to post comment.