BRIGITTE DUSSEAU 26/03/97

Posted on in Politica e lingue 5 vedi

USA-FRANCOPHONIE
LA LANGUE FRANCAISE PERD DU TERRAIN AUX ETATS-UNIS
PAR BRIGITTE DUSSEAU

ORLANDO (ETATS-UNIS), 25 MARS (AFP) – UN MILLIER DE LYCEENS AMERICAINS SE SONT FAITS CETTE SEMAINE LES PORTE-PAROLE ENTHOUSIASTES DE LA FRANCOPHONIE A ORLANDO (FLORIDE), MAIS ILS SONT L’EXCEPTION AUX ETATS-UNIS OU LE FRANCAIS A PERDU UN TERRAIN CONSIDERABLE PAR RAPPORT A L’ESPAGNOL.
PENDANT DEUX JOURS, ALORS QUE S’ACHEVAIT LA SEMAINE MONDIALE DE LA FRANCOPHONIE, CES 1.149 LYCEENS ONT PARTICIPE A DES JOUTES ORATOIRES, DECLAMANT EN COSTUME DU BAUDELAIRE, DU RIMBAUD OU DU MOLIERE. ILS ONT PLANCHE SUR DES TESTS DE VOCABULAIRE, DES DICTEES ET DES "CASSE-TETE" QUI AURAIENT DESEMPARE PLUS D’UN LYCEEN FRANCAIS
POUR CETTE 45EME EDITION DU CONGRES DE LA CULTURE FRANCAISE EN FLORIDE, EVENEMENT UNIQUE AUX ETATS-UNIS, L’ENTHOUSIAME ETAIT REEL ET LE NIVEAU ELEVE. MAIS CES LYCEENS FRANCOPHILES FONT FIGURE DE DEFENSEURS D’UN BASTION ASSIEGE, DANS UN PAYS QUI NE S’INTERESSE GUERE AUX LANGUES ETRANGERES ET OU L’ESPAGNOL EST PRESQUE TROIS FOIS PLUS ENSEIGNE QUE LE FRANCAIS, SELON L’ASSOCIATION AMERICAINE DES PROFESSEURS DE LANGUES ETRANGERES.
SUR 18 MILLIONS DE LYCEENS SCOLARISES DANS L’ENSEIGNEMENT PUBLIC, SEULS CINQ MILLIONS APPRENNENT UNE LANGUE ETRANGERE: DANS LA MAJORITE DES ETABLISSEMENTS, CE N’EST PAS OBLIGATOIRE. "LES ELEVES PENSENT QUE L’ANGLAIS EST LA REINE DES LANGUES, ILS N’ONT RIEN ENVIE D’APPRENDRE D’AUTRE", EXPLIQUE MIKE FISHER, LYCEEN DE SAINT PETERSBURG (FLORIDE).
PARMI LES CINQ MILLIONS QUI LE FONT, 65% APPRENNENT DESORMAIS L’ESPAGNOL, 24% LE FRANCAIS, 8% L’ALLEMAND. LES AUTRES APPRENNENT L’ITALIEN, LE JAPONAIS, LE PORTUGAIS, ET UN PEU DE CHINOIS SUR LA COTE OUEST.
ENTRE 1974 ET 1994, LE NOMBRE DE LYCEENS APPRENANT LE FRANCAIS A QUASIMENT STAGNE, PASSANT DE 977.000 A 1,1 MILLION. DANS LE MEME TEMPS, CELUI DES LYCEENS APPRENANT L’ESPAGNOL A DOUBLE, PASSANT DE 1,6 A 3,3 MILLIONS.
DANS CERTAINES UNIVERSITES DE FLORIDE, LA PROPORTION EST MEME D’UN ETUDIANT APPRENANT LE FRANCAIS POUR HUIT APPRENANT L’ESPAGNOL: L’UTILITE DE CELUI-CI, DANS UNE PENINSULE TRES ORIENTEE VERS LE MARCHE SUD-AMERICAIN, PRIME DE LOIN SUR LES QUALITES RECONNUES AU FRANCAIS: "LA LANGUE DE LA CULTURE, CELLE DES MEILLEURS ELEVES, CELLE DE L’ELITE", AFFIRME SUZANNE CARRELL, UNE DES FONDATRICES DU CONGRES D’ORLANDO. "AUX ETATS-UNIS, SI VOUS ETES QUELQU’UN, VOUS PARLEZ FRANCAIS", ASSURE CETTE TOULOUSAINE INSTALLEE DEPUIS 50 ANS AUX ETATS-UNIS.
PREUVE EN EST, LE SUCCES DES ECOLES FRANCAISES, QUI SCOLARISENT AUX ETATS-UNIS QUELQUE 15.000 ENFANTS DONT PLUS DE LA MOITIE NE SONT PAS FRANCOPHONES, ET DONT LES EFFECTIFS SONT EN AUGMENTATION.
DEPUIS 1995, TROIS NOUVELLES ECOLES SE SONT OUVERTES, A SEATTLE, MIAMI ET CHICAGO. "CERTAINS PARENTS AMERICAINS Y INSCRIVENT LEURS ENFANTS EN RAISON DE LA REPUTATION DE NOTRE ECOLE MATERNELLE, DE LA RIGUEUR AUSSI DE L’ENSEIGNEMENT", EXPLIQUE CATHERINE LACHRONIQUE, CHARGEE DES ECOLES A PROGRAMME FRANCAIS A L’AMBASSADE DE FRANCE A WASHINGTON. MAIS D’AUTRES, CONCEDE-T-ELLE, LE FONT "POUR FAIRE CHIC".
UN CHIC QUI RESTE PRAGMATIQUE, ET NE DURE SOUVENT QUE QUELQUES ANNEES: LES ECOLES FRANCAISES QUI, POUR ETRE RECONNUES COMME TELLES, DOIVENT ASSURER AU MOINS 50% DE LEUR ENSEIGNEMENT EN FRANCAIS, ATTIRENT MOINS DANS LE SECONDAIRE, CAR LE BACCALAUREAT FRANCAIS N’OUVRE PAS LES PORTES DES UNIVERSITES AMERICAINES.
"NOUS SOMMES DE MOINS EN MOINS NOMBREUX", REGRETTE DAVID LEAS, UN DES RESPONSABLES LYCEENS DU CONGRES D’ORLANDO.
A CES LYCEENS PASSIONNES MAIS RARES, MARGIE SUDRE, SECRETAIRE D’ETAT FRANCAISE CHARGEE DE LA FRANCOPHONIE, A DIT, LUNDI SOIR, TOUTE SON "ADMIRATION", LES CHARGEANT DE MONTRER PAR LEUR "EXEMPLE QUE L’APPRENTISSAGE DES LANGUES ETRANGERS ET DU FRANCAIS EN PARTICULIER MULTIPLIE LES CHANCES D’EPANOUISSEMENT PERSONNEL ET PROFESSIONNEL".
AFP 25 MAR 97




0 Commenti

Ancora non ci sono commenti
Lasciane uno tu per primo!
You need or account to post comment.